Critiques jeux vidéo

ÇA VAUT QUOI ? No Straight Roads sur PS4

No Straight Roads, le premier jeu de Metronomik, un studio situé en Malaisie regroupant d’anciens de Square Enix entre autres vient de sortir sur Playstation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC « Epic Games Store ». Un jeu très axé musiques, rock’n’roll. Arrivera-t-il en haut des charts ? Je vous en parle « petite brève réalisée avec une version presse Playstation 4 mise à disposition par l’éditeur. »

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version finale du jeu, ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion sur le titre.

No Straight Road, un jeu très barré, une direction artistique très particulière est un jeu d’action aventure où votre but sera de redonner vie au Rock’N’Roll, de redorer le blason de celui-ci au sein de Vinyl City dominé par l’EDM.

Donc vous incarnez Mayday et Zuke du groupe Bunk Bed Junction et vous allez avoir du boulot et votre but sera de conquérir les quartiers et surtout éradiquer l’EDM. En gros NSR est un jeu d’action aventure où vous allez devoir battre des boss pour avancer et c’est là que le bât blesse, un jeu assez linéaire, c’est joli, coloré, l’humour est excellent mais il s’apparente par moments à un boss rush et cela se fait ressentir sur la durée de vie du soft qui est assez courte, 6/8 heures mais c’est répétitif.

En plus de cette courte durée de vie, j’ai eu des soucis sur le jeu comme des gros bugs de caméra, un bug qui vous enfonce dans le décor et vous restez bloqué, la synchronisation labiale aussi des personnages et à revoir, à des années-lumière de ce que l’on fait dernièrement mais cela reste plaisant à jouer, c’est assez dynamique au niveau du gameplay, un peu brouillon sur certains boss.

L’ambiance sonore est cool, bien choisie, une BO très plaisante donc tout comme les doublages français avec de grands doubleurs comme Donald Reignoux, Kelly Marot ou encore Anaïs Delva. Il y a aussi Kayane et Julien Chièze et ça passe bien également.

Un point fort c’est le mode coopération, vous pouvez jouer à deux en local, un vrai plus, le jeu propose également de récupérer pas mal de contenus en jeu, et pour le 100% il faudra compter pas mal d’heures en plus, pour les accros aux trophées.

Pour conclure NSR est correct dans son ensemble mais il est répétitif et à pas mal de bug de finition. L’ambiance est bonne, la DA est très originale et je fois dire que j’ai bien aimé, très coloré et cela fait son petit effet. Un petit jeu très agréable pour un nouveau studio prometteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s