Aller au contenu principal

Stage au Japon : mon expérience

Aujourd’hui à travers cet article je vais vous parler de ma petite expérience à Tokyo en tant que stagiaire pendant près de trois semaines.

Le début : la démarche

Tout a commencé en mai 2017 et le début de ma formation pour devenir Graphiste et Web Designer, les stages ne sont pas obligatoires mais pour essayer de me renforcer et m’aider au mieux pour l’avenir j’ai décidé d’envoyer des demandes à diverses entreprises françaises pour un petit stage d’observation.

L’imprévisible va arriver près de deux semaines après, une réponse d’une grande multinationale « que je ne citerai pas » qui me confirme ma demande et que malheureusement ils ne pourront pas donner suite mais le plus surprenant arrive par la suite…

la suite du mail est folle :

Nous avons malgré tout une autre opportunité à vous proposer, deux sièges seraient prêts à vous donner l’opportunité pour votre stage mais c’est à l’étranger, à Tokyo ou Montréal.

Bon je n’ai pas hésité une seule seconde sur la destination même si le Canada m’attire énormément, par contre voilà, si je saisissais l’opportunité, il allait falloir payer le voyage en intégralité.

Je ne pouvais pas refusé et tout s’est accéléré en juin et la confirmation par le siège basé à Tokyo via un coup de téléphone, le premier contact fût génial et ils décident de m’aider un peu pour le financement, je n’avais pas à m’occuper du loyer, l’hôtel reste quand même une grosse dépense et cela fait du bien de ne pas avoir en s’en charger.

Le stage : dans quelle branche ?

J’ai entamé une formation en mai 2017 dans le graphisme et web design, une longue formation pour une reconversion, j’étais dans le commerce et il me fallait un grand changement, je voulais voir autres choses et c’était la branche qui m’attirait le plus.

A l’heure où j’écris ces lignes, la formation est au 3/4 terminée, une formation à distance faîtes avec l’organisme « école » Lignes & Formations pour ceux qui souhaitent savoir. Une école très sérieuse et qui te laisse le temps de faire ta formation, pas de pression on fait à son rythme.

Je vous conseille malgré tout cela d’établir un planning fixe pour celle-ci, ne vous laissez pas déborder par la vie de famille, les joies d’être à la maison car il y a bien entendu des moments où vous ne voulez pas bosser et c’est tout à fait normal.

Le stage : l’ambiance

Alors le siège était situé à Shinjuku, au Park Tower pour être exact, le fameux centre d’affaires où de grandes entreprises internationales se retrouvent mais pas que, il y a aussi de grands hôtels et autour des centres commerciaux. Tout est centralisé autour de la mairie de Tokyo avec ses observatoires.

Je vous joins quelques photos histoire de voir à quoi cela ressemble de l’extérieur, je ne diffuserai pas des photos de l’open space du travail, l’entreprise est stricte de ce point-là.

 

 

 

 

Alors entreprise française OK mais l’ambiance alors ? Je dirai que ce n’est pas tout à la japonaise, il y a quelques français, des anglais, des chinois et quelques américains dans le service communication où je me trouvais. Je n’étais pas trop dépaysé finalement, il y avait des japonais oui mais c’était bel et bien un management à l’occidentale.

Un peu déçu mais je m’en doutais et c’est tout à fait normal pour une entreprise non japonaise, il y avait quelques rituels bien sympathiques comme le thé ou la gymnastique quotidienne imposée aux employés, pas de quoi faire peur mais de bons moments entre collègues, ils nomment cela le renforcement collectif.

Je n’ai pas vu passer les trois semaines concernant le stage en lui-même, bon je ne bossais que les matins, j’étais tranquille le reste de la journée, un stage en forme de vacances aussi au final.

Alors au final ?

Au final très content de cette petite expérience, certes courtes mais j’ai pu voir pas mal de choses pour ma formation et surtout apprendre les logiciels requis pour ma formation, la suite d’adobe « Illustrator, Indesign, Photoshop ».

Un très bon point, je reste en contact avec l’entreprise qui était vraiment satisfaite de ce qu’elle m’a fait faire pour aider, c’était plus un stage d’observation il faut le dire.

Aimerez tu aller travailler sur Tokyo au final ? Je ne serai pas quoi répondre, j’ai une vie de famille en France, bientôt 37 ans et dur de m’imaginer recommencer une nouvelle vie au Japon avec ma femme et mes enfants.

Cela fût une très belle expérience et n’hésitez pas une seule seconde si vous en avez la possibilité et ce qui me concerne je serai plus partant pour un travail en Freelance si on fait appel à moi à l’avenir, étant toujours en contact on verra une fois mon certificat obtenu.

Cet article me fût demandé à plusieurs reprises et j’espère qu’il vous a plu, n’hésitez pas à le partager un maximum et aussi de me donner votre propre expérience à l’étranger. Et surtout ne lâchez rien et si vous avez l’opportunité foncez !

Merci.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :